Peelings Moyens

Qu'est-ce qu'un peeling Chimique ?

Un peeling chimique consiste à appliquer sur la peau un ou plusieurs produits actifs visant à provoquer une exfoliation d’une ou plusieurs couches de la peau, créant ainsi une régénération de l’épiderme et une stimulation du derme (épaisseur et élasticité).
Il permet ainsi de corriger le désordre pathologique ou esthétique initial.
 
La profondeur du peeling sera déterminée par la nature de l’agent chimique et sa concentration : à chaque type de pathologie va correspondre
une profondeur optimale de traitement.

Pour un peeling moyen, on utilise l’acide trichloracétique à des concentrations variables, combiné ou non à une solution de Phénol.
 
La consultation initiale déterminera le choix de l’indication et du peeling, l’interrogatoire précisera vos antécédents personnels, médicaux et chirurgicaux, ainsi que vos antécédents de traitements à visée esthétique et vérifiera l’absence de contre-indications au traitement proposé.


Un devis détaillé, un consentement éclairé et cette fiche d’information vous seront remis.

Quelles sont les indications ?

La sélection de la bonne indication par le médecin est primordiale, d'où la nécessité de la consultation préalable.
Il peut s’agir de peau grasse épaisse à pores dilatés, de cicatrices d’acné, de vieillissement lié au soleil et/ou au tabac (taches, ridules).
Dans la prise en charge esthétique globale du visage, le traitement de la qualité de la peau est un prérequis souvent nécessaire et incontournable, avant même de parler de restauration de volumes ou de restructuration de certaines parties localisées du visage. 
La restauration d'une peau éclatante fait partie intégrante du rajeunissement cutané.

Quelles Précautions ?

- L’herpès récidivant doit être prévenu par un traitement anti-herpétique, un jour avant, le jour J et un jour après le soin.
- Si la peau est de phototype foncé, les peelings moyens sont à éviter en raison de risques majeurs d’hyperpigmentation secondaire.
- Tous les peelings sont déconseillés en présence de troubles de la cicatrisation, en cas de prise de médicaments photo-sensibilisants, ou s’il existe une dermatose chronique type psoriasis, eczéma, vitiligo…, ou toute maladie chronique avec diminution des défenses immunitaires.
- L’allergie à l’un des actifs chimiques est une contre-indication (importance des antécédents de traitements esthétiques)
- Ils ne doivent pas être réalisés pendant la grossesse et l’allaitement.
- La prise récente d’isotrétinoine est une contre-indication temporaire de 6 à 12 mois de même qu’une intervention esthétique récente (chirurgie, laser, dermabrasion).

Quelles complications ?

- Un œdème, une rougeur persistante, une desquamation ou exfoliation trop importante.
- Une surinfection bactérienne (impétigo), ou virale (poussée herpétique).
- Une éventuelle poussée d’acné pouvant justifier d’un traitement spécifique.
- Une hyperpigmentation ou une dépigmentation de certaines zones cutanées.
- L’accentuation des lignes de démarcation à la limite des zones traitées.
- Une allergie de contact à la crème cicatrisante.
- Des cicatrices après manipulations intempestives de la peau (non-respect des squames)
 
Une visite de contrôle permettra d’apprécier le résultat obtenu, d’adapter la prescription cosmétique et, éventuellement, de prévoir une nouvelle séance

Protocole opératoire : 

Le traitement à domicile avant et après un peeling est indispensable :

  • Préparation de la peau :

Elle vous sera conseillée pendant les 15 jours précédant le soin, permettant de tester la tolérance de la peau au principe actif, d’homogénéiser la surface cutanée pour l’obtention d’une efficacité optimale.
Dans la semaine précédant la séance, il faut éviter toute agression de la peau : épilation à la cire, gommage, grattage, et suspendre l’application locale de vitamine A acide.

  • Soins post peeling :

Application de crèmes cicatrisantes, hydratantes et si nécessaire de crèmes dépigmentantes.
Une protection solaire rigoureuse est capitale.
 
La séance au cabinet :
Eviter bijoux et piercings et protéger les cheveux.
Le praticien pratique un démaquillage soigneux et une désinfection de la peau puis applique le produit à l’aide d’un pinceau, de coton-tige ou d’une compresse.
Une sensation de picotements, d’échauffement ou de brûlure intense apparaît rapidement, dure quelques minutes puis s’atténue peu à peu.
L’application de compresses de brume d’eau et d’une crème apaisante et cicatrisante stoppera cette sensation de brûlure.

Les suites :

Un érythème plus ou moins important et un œdème apparaissent en quelques heures.
Dans les jours qui suivent la peau brunit, puis pèle.
Il est indispensable de ne pas tirer les squames (peau morte) sous peine de laisser des cicatrices
 
Pour un peeling moyen, l’éviction sociale peut être de 4 à 8 jours.
La peau régénérée apparait rosée. Elle peut alors être maquillée.
La reprise du traitement cutané se fera dès la disparition de l’érythème et de la desquamation.